Accueil > Construire une démarche > Les grandes étapes > Définir l'ambition de l'entreprise

Les grandes étapes
Définir l'ambition de l'entreprise

Comment démarrer ?

Les projets compétence sont souvent une réponse à un problème d’adaptation de l’entreprise et des salariés.
Les enjeux les plus fréquents de ces projets sont la flexibilité, la polyvalence, la maîtrise de nouveaux outils, mais aussi la formation, la gestion des âges, la motivation.

En aidant depuis 2 ans une trentaine d’entreprise à démarrer et formater leur projet compétence, on est frappé tout de même par une espèce de «solitude» de ceux qui se lancent dans ce type de projet.

Ceux qui se lancent ont pourtant en commun des convictions, un enthousiasme ... et plein de questions :
  • En tant que chef d’entreprise, je souhaite un développement de nouvelles compétences : faut-il l’imposer ?
  • Quand faut-il impliquer les salariés ? Pour faire quoi ?
  • Acquérir de nouvelles compétences est une nécessité pour mon entreprise ... mais je ne suis pas sur que mon encadrement suive.
  • La réforme de la formation est difficile à avaler, et les salariés ne sont pas très preneurs. Comment les rendre acteurs, sans être débordés par les DIF ?
  • La transmission des compétences entre plus âgés et plus jeunes : ça ne se fait pas tout seul !
  • Faut-il faire appel à un consultant ? Pour quoi faire exactement ?
Quel premier pas engager ? Comment baliser ce projet ?




Ne pas foncer !

Deux conseils pour démarrer : Ne pas foncer avec une seule vision en tête et plein de questions, mais

  1. prendre le temps de bien réfléchir à plusieurs, à deux niveaux
  1. Faire le point de manière ouverte de là où en est l’entreprise sur les compétences, pour intégrer tout le monde dans le projet : Réaliser un diagnostic partagé
Cette préparation permet de définir l’ambition de l’entreprise : un fonctionnement renouvelé et un développement de compétences, pour un meilleur service. La direction dispose ensuite de bonnes bases pour communiquer largement sur ce projet compétence issu à la fois des attentes de direction et de celles des salariés. La construction des outils peut alors commencer efficacement, l’orientation générale ayant été donnée.

Antoine MASSON
Imprimer la page