Se former en situation de travail
Construire les conditions du développement des compétences

Schématiquement, alors que l’approche « formation » tend à répondre à trois questions  (Quelles compétences ? Pour qui ? Comment ?), l’approche professionnalisation vient les compléter de trois questions nouvelles : Pourquoi ? Quels enjeux pour les acteurs ? Avec quelles ressources internes et externes ?

La professionnalisation affirme le travail comme finalité.

A la question : Pourquoi se former ? La réponse est : Pour agir plus efficacement".

Il s’agit de basculer d’une croyance implicite et parfois erronée ("se former c’est développer ses compétences") à l’explicitation d’un objectif d’évolution du contenu du travail. Cette explicitation force à prévoir les conditions du transfert, en particulier en termes de ressources internes ou externes. Parfois, elle permet de rectifier une option formation retenue trop vite, alors que d’autres formules seraient plus pertinentes : conduite concertée du changement afin d’aider les salariés à s’approprier progressivement de nouvelles logiques de travail, répartition différente des rôles au sein de l’équipe, etc...

La prise en compte des enjeux des acteurs est également une condition préalable à l’engagement de la démarche. Car, selon les individus, leur histoire, leur place ou leur trajectoire dans l’entreprise, les attentes et les besoins, les projets et les perspectives sont nécessairement différents. Trop de projets font comme si les enjeux étaient les mêmes pour tous, voire comme si l’enjeu de «  l’entreprise » s’imposait naturellement comme un enjeu commun. On construit alors une illusion qui peut déboucher sur des malentendus, voire des incompréhensions. Ne pas reconnaître et intégrer les enjeux différenciés des acteurs c’est prendre le risque d’un décalage susceptible de dégrader les résultats attendus ; parce qu’on aura mal apprécié l’intérêt des salariés à s’investir, l’importance des efforts à accomplir, ou encore les conditions de reconnaissance de ces efforts.

Sept points de passage obligé guident l’action vers une ingénierie de professionnalisation :
• Analyser la situation
• Repérer les enjeux
• Mobiliser les acteurs concernés
• Identifier les compétences à développer
• S’appuyer sur les situations de travail
• Créer un environnement favorable à l’acquisition des compétences
• Evaluer la démarche en terme d’impact sur les compétences et sur l’organisation.

Ils balisent un indispensable diagnostic préalable, en vue de construire une réponse à chaque fois spécifique. Il s’agit autant d’un diagnostic des besoins que de la recherche des conditions de faisabilité du projet (cf documents ci-dessous).



Rendre explicite un objectif d'évolution du contenu du travail

Prendre en compte les enjeux des acteurs et les mobiliser

Etre accompagné par des intervenants externes

Bernard Devin

Patrick Conjard

 
Imprimer la page